24/07/20

News financières

L'EBITDAaL continue de croître, en ligne avec l'objectif pour l'exercice

Retour à l'index des nouvelles
  • Croissance de +3,1% de la base clients mobiles postpayés en glissement annuel, soit un ajout net de 7 000 contrats sur le trimestre
  • Progression de +33,6% de la base clients convergents en glissement annuel, soit un ajout net de 8 000 clients sur le trimestre
  • Pour le T2, le chiffre d’affaires recule de -7,9%, et les services facturés au client progressent de +2,1% en glissement annuel
  • L’EBITDAaL s'améliore de +9,7% au T2 en glissement annuel
  • Objectif d'EBITDAaL inchangé  

Pandémie de COVID-19

  • Les mesures contre le COVID-19 ont une incidence sur la performance commerciale. La fermeture des magasins jusqu'à la mi-mai a réduit l'acquisition de clients mobiles convergents, entraînant une forte baisse des ventes de terminaux (-11,7 millions d'euros). Après la réouverture des magasins à la mi-mai, les ventes sont rapidement revenues à leurs niveaux d'avant le confinement. Plusieurs projets de service d'intégration B2B ont été gelés, ce qui a contribué au ralentissement de cette activité. L’itinérance des visiteurs (-5,8 millions d'euros), l’itinérance des clients (-4,7 millions d'euros)et le trafic SMS (-16 millions d'euros) ont été fortement réduits. De plus, la baisse des raccordements par le câble et la limitation du déploiement des réseaux ont pesé sur l'eCapex. En parallèle, une série de mesures ont été prises en termes de gestion de la main d'œuvre (taux d'activité, recrutements, recours aux intérimaires et à des consultants), de dépenses publicitaires et promotionnelles, et de frais généraux et de structure.

Chiffres clés opérationnels

  • La base clients convergents a augmenté de 8 000 unités au T2 pour atteindre 288 000 clients Love (+33,6% en glissement annuel), malgré l’impact du COVID-19. Love Duo représente encore un tiers des ajouts bruts. La base clients mobiles convergents continue de croître et représente à présent 17,8% des clients mobiles postpayés, en progression de 424 pb par rapport au T2 2019.
  • La base clients mobiles postpayés s'accroît de 7 000 contrats au T2 à 2,6 millions d'abonnés (+3,1% en glissement annuel)  malgré l’impact du COVID-19. Les clients profitent de l'offre multi-cartes, et le portefeuille mobile GO connaît un démarrage prometteur.
  • L'ARPO convergent B2C diminue légèrement de 1,5% en glissement annuel à 75,6 € sous l'effet de l'accroissement de la base clients Love Duo, dont l’offre est commercialisée à un prix plus bas, qui représente déjà 15% des abonnés Love.
  • L'ARPO mobile postpayé recule de 4,6% en glissement annuel à 19,7 €, le COVID-19 ayant entraîné une diminution des revenus hors forfait liés à l’itinérance,  partiellement compensée par la migration de clients vers des plans tarifaires plus élevés dans le nouveau portefeuille GO.  

Éléments financiers marquants

  • Le chiffre d'affaires diminue de 7,9% en glissement annuel, à 302,8 millions d'euros. Les services facturés au client s’inscrivent en hausse de 4,6 millions d’euros (+2,1% en glissement annuel), soutenus par l'accroissement du chiffre d'affaires des services convergents (+33,2% en glissement annuel). Les revenus des services aux opérateurs reculent de -26 % en glissement annuel sous l'effet de la baisse des revenus liés aux SMS entrants (-16 millions d'euros) ce qui n'a aucun impact sur l'EBITDAaL. La diminution des revenus de l'itinérance est compensée par la réduction des coûts d'itinérance. De même, la baisse de -21,9 % en glissement annuel des ventes d'équipements a un impact limité sur l'EBITDAaL.
  • L’EBITDAaL croît de 9,7% en glissement annuel1 à 86,0 millions d'euros, grâce principalement à l’augmentation  enregistrée par les services facturés au client, par l'amélioration de la marge EBITDAaL de l'activité câble et à la maîtrise des coûts liée à notre plan de transformation Bold Inside. L'activité câble enregistre un EBITDAaL positif de 6,4 millions d'euros sur le trimestre contre 2,4 millions d’euros au T2 2019. Les mesures prises face à la crise du COVID-19 ont compensé l’impact de la baisse du chiffre d'affaires sur l'EBITDAaL.
  • L'eCapex se contracte de 30,7 % en glissement annuel à 29,8 millions d'euros, les mesures contre le COVID-19 réduisant le nombre de raccordements par le câble et ralentissant le déploiement du réseau.
  • Comme annoncé lors du T1 2020, Orange Belgium revoit ses objectifs financiers pour 2020 pour le chiffre d'affaires et l’eCapex. Au lieu d'une croissance faible à un chiffre nous tablons désormais sur une légère diminution à base comparable ; notre objectif d'EBITDAaL reste inchangé à 310 - 330 millions d'euros ; et notre objectif d'eCapex passe de stable hors contrat de partage de réseaux à une légère diminution (contrat de partage de réseaux inclus).

 

Michaël Trabbia, CEO d'Orange Belgium, commente :

Malgré la pandémie de COVID-19, nous sommes parvenus à enregistrer une forte croissance vigoureuse de l'EBITDAaL grâce à notre positionnement de Bold Challenger et à la poursuite de nos efforts dans le cadre de notre plan de transformation Bold Inside. Au cours du trimestre, le confinement a pesé sur notre performance commerciale, qui est cependant restée positive et qui est repartie à la hausse après la réouverture de nos magasins.

Pour mieux répondre à la demande de débit plus élevé de notre clientèle, nous avons porté la vitesse de téléchargement de notre option Internet Boost à 400 Mbps, une vitesse ultra-rapide dont ont également pu bénéficier nos clients B2B. Par ailleurs, nous avons amélioré notre offre Love Pro, en proposant à notre clientèle de TPE de bénéficier de l’avantage multi-produits déjà offert aux clients résidentiels.

Soucieux d'améliorer en permanence notre offre tout en restant fidèles à notre promesse client, nous avons signé un accord avec Eleven Sports donnant accès à l'ensemble de nos clients à la Jupiler Pro League pendant cinq ans, à un prix raisonnable, sans qu’ils soient obligés de souscrire à des gros forfaits.

Après 4 années passionnantes et intenses, je quitterai mes fonctions de CEO d'Orange Belgium dans quelques semaines pour rejoindre un nouveau défi très exaltant au sein du Groupe Orange. Je suis particulièrement fier de l’engagement et des efforts dont ont fait preuve nos équipes pour mener à bien une stratégie centrée sur le client qui a fait d’Orange Belgium le « Bold Challenger » du marché belge, lui permettant de devenir un acteur convergent crédible et d’enregistrer une amélioration continue et forte de sa performance commerciale et financière. À partir du 1er septembre, Xavier Pichon prendra les commandes d’Orange Belgium. Je suis convaincu que Xavier, ensemble avec les équipes,  conduira Orange Belgium vers de nouveaux succès.

Arnaud Castille, CFO, ajoute :

Le COVID-19 nous a affectés tant du point de vue opérationnel que financier. La fermeture de nos magasins a conduit à une diminution de nos acquisitions de clients mobiles et fixes, ainsi que de nos ventes de terminaux. Cependant, cette période a également été marquée par une baisse des taux de résiliation.

Au plan financier, l’impact de cette crise sur notre chiffre d'affaires est attribuable principalement aux activités à faible impact sur l’EBITDAaL, en particulier le trafic SMS et les ventes de terminaux. Par ailleurs, la chute du trafic d'itinérance a pesé sur le chiffre d'affaires mais a elle également réduit les coûts. Toutefois, les services facturés aux clients, qui sont une composante essentielle de notre activité, ont progressé. De fait, du point de vue de la marge, l’impact sur l’EBITDAaL est modéré, grâce également aux mesures que nous avons prises et aux efforts qui ont été accomplis par nos équipes. La réduction des activations du câble a également entraîné une diminution de l'eCapex.

Nous avons donc dû ajuster nos objectifs financiers pour 2020, en révisant légèrement à la baisse nos prévisions de chiffre d'affaires par rapport à 2019 à base comparable et de eCapex, en incluant le contrat de partage de réseaux. En revanche, nos objectifs d'EBITDAaL sont maintenus entre 310-330 millions d'euros.

Le 1er avril, notre accord de partage de réseau avec Proximus est entré en vigueur et les collaborateurs concernés de Proximus et d’Orange Belgium ont été transférés vers MWingz, la nouvelle coentreprise créée pour l’occasion et détenue à 50% par chacun des deux opérateurs. Comme nous l'avons déjà souligné, cette collaboration sera avantageuse tant du point de vue des dépenses d'exploitation que des investissements.

En ce qui concerne les coûts, nous poursuivons comme prévu notre programme Bold Inside. Nous avons entrepris de migrer nos clients vers le nouveau portefeuille GO simplifié et de réduire notre ancien portefeuille. Notre nouvel e-shop a dopé nos ventes en ligne, une tendance qui s’est confirmée après le confinement.