23/12/19

News commerciales

Les Belges et leurs règles non écrites concernant le smartphone

Retour à l'index des nouvelles

On ouvre et on ferme les yeux avec lui. Le smartphone est partout. Selon une étude menée par Orange Belgium auprès de plus de 1000 Belges, face à l’omniprésence du GSM, nous introduisons des règles non écrites pour la maison. Les parents se montrent plus stricts au moment des repas. Dans la chambre, l’écran reste allumé un peu plus longtemps qu’autorisé.

Si nous voulons que le dîner de Noël reste agréable, les smartphones devront être rangés un petit moment, selon les résultats d’une étude menée par Orange Belgium. 8 Belges sur 10 trouvent cela désagréable qu’un convive saisisse son GSM pendant le repas. C'est pourquoi un « protocole pour smartphone » tend à s’instaurer, histoire d’entretenir la convivialité.

Pour 4 Belges sur 5, le GSM est à bannir lors des repas

72 % des personnes interrogées imposent des règles à leurs enfants. Les parents déterminent  surtout si, et combien de temps les enfants peuvent utiliser leur téléphone à table. Pour les couples, près de la moitié (48 %) établissent des règles quant à l’utilisation de leur GSM pendant les repas. Seules 19 % des personnes interrogées, soit près de 1 sur 5, admettent utiliser leur smartphone pendant le déjeuner ou le dîner.

Ce qui ne se fait pas dans la salle à manger se fait encore moins dans la chambre, semble-t-il. Pour beaucoup, les réseaux sociaux restent un dernier petit plaisir avant de fermer les yeux. Près de 1 personne sur 4 (24 %) flâne encore sur les réseaux sociaux tandis que 17% d’entre elles plongent encore dans leur boîte mail. Le matin, 1 personne sur 3 consulte ses mails dès le réveil. L'utilisation des réseaux sociaux est légèrement plus faible en début de journée, s’élevant à 22 %.

Passer en mode nuit avant de se coucher ?

Il est généralement déconseillé d’utiliser son téléphone juste avant de dormir. Pourtant, une grande majorité semble s’en accommoder puisque 75 % des personnes interrogées n’hésitent pas à regarder leur écran avant de dormir, tandis qu’une personne sur 4 s'abstient d'utiliser un écran avant de sombrer dans les bras de Morphée. Les sons émis par notre smartphone peuvent aussi impacter notre sommeil. Pour 22 % des personnes interrogées, le bip d'un SMS ou d'un mail les réveille parfois de façon prématurée. Dans ce cas, 1 personne sur 3 ne résiste pas à l'envie d’y jeter un œil immédiatement. Le smartphone a donc un impact sur nos habitudes de vie aussi bien dans la salle à manger qu’au lit. 

En tant qu’opérateur soucieux de son rôle en la matière, Orange Belgium plaide pour un usage responsable du digital et propose notamment une série de conseils pratiques à ses clients.

Plus d’informations : https://oran.ge/2txUME4